La nouvelle mise-à-jour d'Apple, un danger pour le web ?

La nouvelle mise-à-jour d’Apple, un danger pour le web ?


ios-9-final-clean-installIl est sorti ! Le nouveau iOS 9 est là !

Les fans d’Apple devraient se réjouir : à chaque nouveauté pour la marque à la pomme, les fidèles s’emballent. La sortie du nouvel IPhone 6s faite, les premiers couacs se sont fait entendre au sujet de son système d’exploitation, le susnommé iOS 9.

Nouveaux raccourcis, applications enrichies (telle que Notes), nouvelles fonctionnalités comme celle de réduire l’utilisation de la batterie, bref pas mal de bon, mais un gros bémol provocant un buzz plutôt négatif sur le web : le bloqueur de publicité.

En effet, en installant iOS 9 sur leurs IPhone, leurs propriétaires ne verront plus les publicités dans Safari. Véritable avancée pour les utilisateurs, ce petit logiciel va empêcher les créateurs du web (applications, sites) d’être rémunérés, la publicité étant la seule source de revenues pour eux.

 

Tuer les créateurs n’est pourtant pas l’objectif d’Apple qui souhaite simplement que ceux-ci passent dorénavant par le nouvel Apple News pour promouvoir leurs applications.

Le bénéfice à utiliser Apple News est double : les créateurs d’applications pourront se rémunérer sur la publicité qui n’y sera pas bloquée, et Apple pourra toucher une commission (qui peut s’élever à 30%) à chaque site ou application consultée (ce qui n’est pas le cas pour Apple, si l’utilisateur passe par Safari).

 

Même logique pour tvOS, le système d’exploitation de la nouvelle AppleTV, ou vous ne pourrez plus avoir accès au web. Raison invoquée : la qualité des images web ne sont pas compatibles avec un écran de 30 pouces.

Apple restreint donc l’accès au web, ou tente de le canaliser en offrant un accès made in Cupertino. Les utilisateurs goûteront-ils la menace qui plane sur leur liberté ? Rien n’est moins sur.

 

 

 

 

 

Également sur le blog : 

Quel intérêt d’être présent sur pinterest ?

L’addiction aux réseaux sociaux !

L’incroyable succès de Coca Cola sur Facebook et Twitter. (Share a Coke).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *